Changement vers EOS 7D : Impression à chaud et à froid - page 2


Seconde impression au bout de quelques mois :

Cela fait aujourd'hui environ 6 mois que je l'utilise : mon bilan est positif.

Commençons par les points négatifs :

  • L'interface reste toujours assez déroutante, malgré ses multiples possibilités (directement sur l'écran arrière, via les différentes molettes). Il me faut toujours un peu de temps pour retrouver comment régler certains paramètres.
  • Au niveau ISO, je ne trouve pas les résultats acceptables au dessus 1600 ISO en cas de faibles lumières. Donc finalement pas beaucoup d'évolution sur ce point.
  • L'appareil reste assez gros et lourd, pas toujours pratique en randonnée. Néanmoins les grips et la prise à main est suffisamment bonne pour ne pas être gênant lors des prise de vue.
  • Enfin, le principale point négatif que j'ai pu expérimenter : un défaut de réglage de mise au point. Au bout de 2/3 mois d'utilisation, je continuai à avoir certaines photos inexplicablement légèrement flou. Avoir des flou de bouger, ou des flous suite à une vitesse trop faible par rapport à la distance de mise au point, c'est normal.
    Mais quand tous les paramètres sont respectés et que certains résultats sont bizarres, je me pose des questions.
    En cherchant des explications sur le net, il semble avoir un problème récurrent de front/back focus sur les 7D.
    Ayant un SAV canon pas très loin, je vais y faire un tour avec l'appareil et les objectifs.  Je suis très bien reçu et pris en charge par le guichet pro. Ils prennent en charge l'appareil et les objectifs (même les plus vieux, qui ne sont plus sous garantie). Le lendemain le SAV me contact et m'indique que les réglages sont effectués. Je récupère le matos sans rien devoir régler.
    Aujourd'hui (cela fait donc environ 3 mois que l'appareil est passé par le SAV), je n'ai jamais revu ces flous étranges et inexpliqué, donc plus aucun problème à noter. Donc bon point pour le SAV, mais un meilleur réglage de l'appareil en usine aurai tout de même été appréciable de la part d'une telle entreprise.

Petit aparté technique sur la VLT, ou Vitesse Limite Théorique : en théorie pour une photo nette la vitesse doit être de 1/focal(mm) minimum, soit 1/200s à 200mm par exemple. En dessous, la photo risque d'être flou et nette au dessus.
Toujours en théorie, il faut pondérer cela dans le cas des APS-C, à cause du multiplicateur de focal natif de 1.6 (donc 200mm demande 1/(200*1.6) soit 1/320.
Et enfin, il faut également prendre en compte les stabilisateurs d'image des objectifs qui permettent de gagner entre 2/4 gain de vitesse.
Bref, en pratique, c'est un gros bordel à calculer et pas forcement vrai dans tout les cas. Vous pouvez faire des photos nette à des vitesses bien inférieur. Mais cela reste un bon indicateur pour éviter les problèmes.

En points positifs :

  • L'écran est effectivement très sympa. Meilleur visibilité immédiate des photos, donc au final beaucoup plus de réussite qu'avant, pour moins de photo prise sur l'ensemble d'un voyage. La visibilité 100% du viseur est également très utile.
  • Même si l'appareil est plus lourd, la prise en main est bonne. Il est très agréable à utiliser (jonglage de molettes pour certains réglages mise à part).
  • Le mode RAW de base rempli à la carte mémoire à une vitesse hallucinante, du coup je suis passé en mode M-RAW (10 méga pixel au lieu de 18) qui réduit la taille des clichés, et les photos sont toujours aussi bonnes.
  • Maintenant que l'AF est effectivement bien réglée, les photos floues sont uniquement de ma faute. La finesse et la précision de l'AF est désormais un régal et les réglages des différents point de focus très utile.
  • La vitesse de prise de vue est également très agréable, même si 8 im/s c'est un peu  too much .
  • Le mode vidéo est très sympa. Ce n'est pas pour cela que j'ai pris cet appareil, mais finalement c'est un plus appréciable. Les vidéos sont d'assez bonne qualité. Néanmoins grosse contrainte : la mise au point manuelle nécessaire pendant les films (pas d'auto focus), vraiment pas pratique pour gros un amateur comme moi. Le réglage de l'exposition est automatique et il est possible de faire la mise au point auto avant le film, mais une fois lancé, plus moyen (sans passer en mode manuel).

 

Voici un exemple de film pris pendant mon dernier voyage : une mygale (ou Matoutou en langage local, me sensible s'abstenir) pris en Martinique (p.i. : les photos du voyage sont en cours de post-traitement). Les mouvements et autres flous sont liés au caméran vraiment pas doué devant se déplacer pour garder la mise au point Ok, j'ai du travail avant de faire un film correct.

 

Au final, je ne regrette pas du tout cet achat. Cela reste un appareil complexe d'utilisation, il faut oublier les modes automatiques dans un certains nombres de cas (en basse lumière dans des sous-bois par exemple) et passer en full manuel.

Néanmoins son potentiel est énorme, et une fois pris en main, très agréable à utiliser avec de très bon résultat.

Page prcdente : Impression à chaud

Posté initialement sur "Les tribulations d'un touriste non averti", le 4 mai 2012