Rétrospective sur le Canon 400D


Le temps du changement d'appareil et de l'étude de marché sont venus pour moi Sourire
Avant de commencer à étudier les nouveaux modèles, voici mon avis sur le reflex que j'utilise depuis quelques années, le Canon EOS 400D :

Ses caractéristiques, bonne à l'époque de sa sortie :

Caractéristiques


  • Capteur CMOS 10,1 millions de pixels
  • Système EOS de nettoyage intégré
  • Ecran LCD de 2,5 pouces
  • Large plage AF à 9 point points
  • Styles d'images
  • DIGIC II
  • 3 im./sec, sur une rafale de 27 image JPEG
  • Logiciel DPP pour le traitement des images RAW
  • Compact, léger
  • Compatible avec tous les objectifs EF/EF-S et les flashes Speedlite EX
EOS 400D

Les bons points :  

  • Solide, léger : vu les traitements que je lui ai fais subir lors des voyages (de -20° à +45°, pluie, humidité...), y compris des chutes, il tient bien la route Langue
  • Interface bien conu, boutons pratiques
  • Qualité d'image intéressante en RAW
  • Monté en ISO correct

Les mauvais points :

  • Autofocus : AI servo peu efficace, AF pas très précis et assez instable.
  • Viseur limité en taille, on ne voit pas tout ce qu'il y aura sur la photo et le viseur est petit
  • Ecran inutile (trop petit) pour juger la photo : On voit les grosses tendances (exposition, cadrage), mais pas les détails (profondeur de champs, flou de bouger).
  • Pas de profondeur de champs sur le viseur

C'est un bon appareil pour commencer la photographie, et s'équiper en objectif utile à sa pratique. Mais, comme tout reflex, ce n'est pas un appareil "prêt à imprimer". Le post traitement est obligatoire et quelques notions de photo (focus, vitesse, focale, profondeur de champs) également pour commencer à faire de belle photo.

Les réflex livrent des photos neutres destinées à être traitées sur l'ordinateur avec les choix du photographe. A l'inverse, les compacts et les bridges offrent des photos avec des préréglages en usine pour les rendre les plus attrayantes possibles au plus grand nombre. Une photo brute issue d'un compact sera donc beaucoup colorée et contrastée que sur un reflex, quelque soit son prix.

Outre le post-traitement, le plus important dans un reflex reste, les objectifs. Ils vont nécessiter un lourd investissement mais ils vont réellement ouvrir les possibilités de prise de vue. Avec l'évolution technologique, les boitiers ont généralement une durée de vie de 4/5 ans, alors qu'un bon objectif peut se garder plus de dix ans et changer régulièrement de boitier (à condition d'être compatible bien sûr).

Je cherche maintenant à changer d'appareil et je me dirige à priori vers le 7D ou éventuellement le 5D mark II. Reste à étudier les qualités de ces deux appareils et le budget dont je dispose.

Posté initialement sur "Les tribulations d'un touriste non averti" le 1 juillet 2011